La nomination de Tim de Leede: nouvel entraîneur de l’équipe de France senior

20150120_140528

France Cricket a une vision ambitieuse pour les équipes nationales et notamment l’équipe senior masculine en visant une qualification au tournoi de qualification de la coupe du monde T20 et une place en ligue mondiale (WCL6).
Pour y arriver, France Cricket a d’abord renforcé la détection des meilleurs joueurs en créant un comité de sélection. Mais pour atteindre ces objectifs il faut un entraîneur avec une expérience de compétition internationale et pas seulement first-class. Et depuis le 20 janvier c’est chose faite avec la nomination de Tim De Leede comme entraîner de l’EDF senior.
Avoir un entraîneur expérimenté du Haut niveau a toujours été l’objectif de France Cricket et depuis la restructuration de FC en 2005 le poste d’entraîneur de l’EDF senior a progressé allant d’un entraîneur avec quelques matchs en First-class à un entraîneur avec 15 saisons et maintenant un entraîneur avec une expérience internationale forte.

Cette signature n’a été possible que grâce aux bonnes relations de David Bordes avec les responsables hollandais et le travail du comité de sélection.France Cricket remercie la fédération hollandaise (KNCB) et particulièrement Roland Lefebvre pour le soutien et les conseils dans le recrutement de l’entraîneur. La composition de l’encadrement de l’équipe a été renforcée depuis l’an dernier avec la création d’un poste de logisticien venant en aide à l’intendant mais aussi avec le poste d’entraîneur-assistant.

Entraîneur: Tim DE LEEDE

Assistant : Shabir HUSSAIN

Intendant : Sharkey JAYAWARDENE

Logisticien : Balaji CADIRVELOU

Physio : Ramanan THESINGHAM et Xavier LANGLOIS

Tim De Leede en quelques mots (extract from cricinfo) :

Netherlands’ former captain, he has represented Northamptonshire, Sussex and Surrey second elevens, and featured in every World Cup game his country has played. Born in Holland, he was a talented allrounder who usually bated in the middle order and was known as an extremely hard hitter. It was his bowling which most stood out, particularly his Man-of-the-Match performance against India in the 2003 World Cup in Paarl where his 4 for 35 included the prize wicket of Sachin Tendulkar. He also boasted Inzamam-Ul-Haq and Matthew Hayden amongst his World Cup scalps. The 2007 tournament in the Caribbean was his swansong as a player.

Tim De Leede en quelques chiffres (extract from cricinfo) :

Batting and fielding averages

Mat Inns NO Runs HS Ave BF SR 100 50 4s 6s Ct St
ODIs 29 25 1 400 58* 16.66 628 63.69 0 2 39 5 7 0
First-class 1 2 0 23 23 11.50 59 38.98 0 0 4 0 0 0
List A 62 54 3 959 74 18.80 0 5 19 0

Bowling averages

Mat Inns Balls Runs Wkts BBI BBM Ave Econ SR 4w 5w 10
ODIs 29 29 1139 999 29 4/35 4/35 34.44 5.26 39.2 1 0 0
First-class 1 1 78 21 0 - - - 1.61 - 0 0 0
List A 62 1992 1669 54 4/35 4/35 30.90 5.02 36.8 1 0 0

Inscription 2015

icone_inscription1 Dans le cadre de la saison sportive 2015, vous trouverez ci-dessous FC_Inscription_Formulaire_2015
Les règlements sportifs vous seront envoyés ultérieurement.
Tous les documents, ainsi que vos paiements doivent impérativement parvenir à France Cricket
avant le 30 janvier 2015, date limite d’inscription.
Le chèque du montant total à payer doit être libellé à l’ordre de France Cricket.

NB : Les clubs ou les équipes qui possèdent leur propre terrain ne sont pas concernés par « la provision terrain »

FC_Inscription_Formulaire_2015

Season’s Greetings from The ICC

image001

Les Dames de France à Berlin – Août 2014

L’équipe de France de cricket féminin a disputé du 6 au 9 août 2014 le championnat européen féminin de 20 overs à Berlin sur le terrain de ‘Maifeld’ aux abords du stade Olympique des célèbres JO de 1936.

Sept nations (France, Allemagne, Italie, Jersey, Danemark, Belgique et Gibraltar) se sont affrontées dans un cadre exceptionnel rempli d’histoire et de surréalisme.
Ce fut un important challenge pour les françaises de démarrer le championnat contre les hôtes du tournoi, visant la revanche de la défaite infligée par ces dernières l’année précédente. La France a batté en premier, accumulant 86-3 éliminations (Rebecca Blake 30 not out) mais les allemandes ont contrôlé le match malgré 4 éliminations, gagnant dans le 17ème over.
Le lendemain les françaises ont disputés deux matchs, le matin contre une forte équipe du Danemark, enchaînant immédiatement « sans pause » contre la Belgique (contre laquelle les Dames de France ont été déjà victorieuses deux fois en match de préparation à Paris le week-end précédent).
Le Danemark fut réduit à 25-5 après une forte prestation de bowling par les ouvreuses Blake et Costaz  pour éliminer les premières batteuses dangereuses du Danemark, sans grande riposte des autres batteuses – les joueuses du Danemark sont finalement toutes éliminées pour 72-10 (19,5 overs). Ce score n’étant jamais assez pour gagner le match, les françaises remportent une première victoire très bienvenue et assez facilement 73-3 (16,4 séries) grâce notamment à un solide partenariat de 58 runs entre Blake et la capitaine Whiting à la fois professionnel et efficace.
La rencontre contre la Belgique a marqué la deuxième défaite du tournoi pour les françaises, sans doute fatiguées pour ce deuxième match d’affilé. Dans le premier innings, les Belges ont atteint un score dangereux de 97/5 (S Sinha 37), les françaises ne sont jamais rentrées dans le match et se sont effondrées à la batte pour 58/10 (18 séries).
La troisième journée du tournoi voit L’EDF affronter deux équipes comptant parmi les favorites du tournoi. Le match du matin a permis à La France de remporter contre toute attente le trophée ‘Olivier Dubaut’ et devenir victorieuse pour la première fois contre Jersey. Jersey, réduit par une forte ‘pression’ des françaises, a marqué 71-6. L’EDF dépasse leur score avec Costaz (23 not out) qui batte l’ensemble du innings français dans une ambiance hautement chargée et gagne par le même occasion sa deuxième MVP du tournoi. Une très grande victoire pour EDF.

fc-fem1Les Dames de France – photo prise devant le terrain de ‘Maifeld’ avec le célèbre stade olympique des JO 1936 en arrière plan.

Match numéro 5 pour les françaises : L’EDF affronte ‘la machine’ Italienne, imbattable dans le tournoi, fortement expérimentée et ayant balayé tout le monde auparavant. L’EDF batte en premier et se retrouve en  très grande difficulté à 18-5 (8 séries) mais un superbe partenariat combattif entre Alice Gibert-Letertre et Jennifer King sauve légèrement la mise pour permettre la France de terminer sur un score de 69-8 (20 séries). Pour une équipe des batteuses qui dépassait les 140 points avec aise chaque match ce total  théoriquement ne posait aucun soucis pour les Italiennes. L’EDF commence une ’attaque totale’, Blake concède seulement 11 cours de ses 4 séries mais c’est Costaz, majestrale encore, qui élimine le ‘top quatre’ des batteuses Italiennes y compris la dangereuse capitaine Italienne Bonara auteur d’un ‘century’ contre Gibraltar. A 28-4 les françaises prennent le dessus pour la première fois.
L’attention grandissante du public s’attend a une grande surprise dans le tournoi. Cindy Bretéché prend le relais pour lancer un superbe (2-6) de ses 3 premières séries pour réduire les Italiennes encore plus à 37-6 à le fin de l’onzième série. Les fieldeuses françaises sont maintenant presque nez à nez avec les batteuses Italiennes. Un catch non accordé pour ‘balle morte’, des balles s’envolant en l’air juste à côté des chasseuses – la chance n’était pas au rendez-vous. Dans une ambiance de folie c’est Bretéché qui revient pour son dernier over pour tenter l’impossible – mais finalement ce sont les Italiennes qui arrivent à dépasser le score seulement 5 balles avant le fin du match.
Le quatrième et dernier jour a vu L’EDF affronter une très jeune équipe de Gibraltar pour la première fois – Les françaises gagnent facilement. L’EDF 106-2, Gibraltar 61-10.
Dès la fin du tournoi une explosion de joie générale explose entre les équipes, ça danse, ça se félicite.

fc-fem2
DdF et leur capitaine Sharon Whiting brandissant
le trophée ‘Olivier Dubaut’ avant le retour à Paris.
Le coach Andy German a commenté le tournoi, « … je suis fière de notre équipe vu que la plupart de nos joueuses ont à peine trois ans de cricket derrière elles, nous leur avons demandé d’être toujours à l’attaque – elles l’ont fait, nous leur avons demandé d’être ‘pro’ et ‘classes’ elles l’ont fait, nous leur avons demandé de prendre du plaisir et de faire de leur mieux – elles l’ont fait.Une prestation globale superbe, nous revenons avec le prix de la meilleure ‘jeune’ : Rebecca Blake, la deuxième meilleure joueuse du tournoi en classement MVP : Isabelle Costaz, on a fini le tournoi, de quelques courses prêt, deuxième sur les courses encaissés – notre fielding était superbe – et on revient troisième du tournoi contre toute attente.Merci au squad, merci au staff – vivement l’année prochaine. Faudrait maintenant que les clubs en France aillent à la rencontre des femmes françaises pour former d’autres équipes féminines dans l’hexagone.Regardez ce qu’on pourrait faire en très peu de temps et regardez ce qu’elles pourraient vivre – franchement ce qui s’est passé ici à Berlin cette semaine dans cette ville incroyable était tout simplement énorme – qui sait peut être nous pourrons gagner ce tournoi un jour ».

Les Dames de France et staff tiennent à remercier ‘Deutscher Cricket Bund’ pour l’organisation d’un tournoi inoubliable.

Squad français: Sharon Whiting ©, Alice Gibert-Letertre, Krystel Lemoine, Emmanuelle Brélivet, Emmanuelle Chauveau, Jennifer king, Irma Vrignaud, Emma Chancé, Cindy Bretéché, Rebecca Blake, Emilie Sthorez,  Béatrice Pierre, Maelle Cargouet, Isabelle Costaz-Puyou.
Coachs: Andy German, Julien Blondel, Jéremmie Joubert.
Manager: Danielle Wielezynski

Classement final: 1.Italie  2.Allemagne  3.FRANCE  4.Jersey  5.Danemark  6.Belgique  7.Gibraltar.